Restaurant

Préparer la réouverture de votre restaurant

Comment préparer la réouverture de son restaurant ?

En France , le reconfinement bat son plein depuis le début du mois de novembre. Les restrictions se font plus sévères que jamais et tous doivent s’y plier. Fort heureusement, le Président de la République Emmanuel Macron a pris la parole le 24 novembre 2020 et a communiqué des mesures d’allègement. Il invite les Français à un déconfinement progressif échelonné en plusieurs étapes. Pour l’étape 3, les restaurants pourront rouvrir leurs portes le 20 janvier 2021 si la situation tend à s’améliorer.

Même si ce n’est pas demain la veille, les chaînes de restauration devront alors s’y mettre tôt pour espérer une réouverture réussie. Ils auront à réajuster leurs offres, leurs dispositions d’accueil des clients et bien d’autres. Si vous êtes de ceux qui tiennent un restaurant, découvrez ces quelques conseils pour une reprise d’activité couronnée de succès.

man in black and white polo shirt pouring water on black ceramic mug

Les dépôts d’aliments : à vérifier avant réouverture

Les mesures sanitaires pour limiter la propagation du COVID-19 ne se cantonnent pas à la distanciation physique et au port du masque. Pour les restaurants, cela signifie également assurer de bonnes conditions d’entreposage de leurs denrées et aliments.

Avant de rouvrir ses portes, un restaurateur devra en abord faire le ménage dans son garde-manger. En outre, il devra se débarrasser des aliments périmés ou impropres. Si nécessaire, il faut déparasiter le dépôt et les salles de vie pour éviter toute infestation. Il est également indispensable de nettoyer et désinfecter toutes surfaces susceptibles d’avoir un contact avec les aliments : équipements de conservation chaud et froid, poignées de porte, boutons ou écran tactile des équipements, etc. Comme il en va de la propreté des aliments, il faudra aussi s’assurer du bon fonctionnement des lave-vaisselles ainsi que de la robinetterie.

Les mesures d’hygiène : les impératifs à appliquer

En dehors de la sécurisation sanitaire des aliments, vous aurez aussi intérêt à instaurer un environnement propre dans tout l’établissement. Pour cela, assurez-vous que les stations de lavage de mains sont toutes opérationnelles. Jamais votre restaurant ne doit manquer de désinfectants ainsi que de détergent vaisselle. Pour les toilettes, elles devront être nettoyées et désinfectées régulièrement. Elles devront aussi être équipées de toutes les fournitures essentielles à leurs usages. Ajoutez à cela, des bacs à ordures propres et adaptées au besoin du restaurant.

Les employés, qu’il s’agisse du serveur, du caissier ou du chef cuisiner devront porter un masque. C’est essentiel au cas où une distanciation de 2 mètres s’avère impossible à appliquer. Idem si les employés travaillent dans un endroit fermé accessible au grand public.

L’espace physique : à réagencer suivant les mesures en vigueur

Qui dit rouvrir son restaurant dit recevoir à nouveau des clients dans ses locaux. Comme il y aura des échanges entre eux et le personnel, il faudra en limiter les interactions par certaines mesures.

En tant que restaurateur, vous aurez à établir des protocoles et les communiquer clairement à votre clientèle et vos employés. Vous devrez leur rappeler via des supports de communication les exigences sanitaires en vigueur, dont la distanciation physique, le dépistage passif, le port de masque obligatoire, le lavage des mains, etc.

Il faudra aussi réaménager votre espace d’accueil afin de faire respecter la distanciation physique d’au moins 2 mètres entre les clients de différentes tables. Cela exclut les tables séparées par un panneau étanche. Il conviendra alors de réorganiser le tout et éventuellement de retirer quelques sièges et tables.

Pour favoriser cette distanciation, vous pouvez apposer des repères visibles au sol pour éviter les files d’attente ainsi que des flèches de direction pour orienter vos clients. Pour écarter tout risque de surpopulation dans votre restaurant, priorisez les réservations. Prenez aussi soin de retirer les chaises d’attente et les installations libres-services. Pour finir, pensez à prohiber l’accès au bar si vous en avez un.

Si besoin, installez des barrières physiques comme une plaque de plexiglas pour séparer le personnel et les clients si la distanciation est impossible.

Mettez à profit les outils de communication pour réussir votre réouverture

Plus que des mets succulents, les clients ont davantage besoin de savoir qu’ils commandent dans un endroit répondant aux normes de sécurité actuelles. Pour eux, c’est un critère de qualité de service. De ce fait, sachez leur communiquer votre protocole sanitaire en toute transparence afin de les rassurer.

Un des meilleurs canaux à cet effet : Internet. Sur votre propre site web ou vos pages de réseaux sociaux, vous pouvez poster quelques photos et vidéos illustrant votre bonne foi quant aux respects des mesures de sécurité sanitaires. Des clichés de vos nouveaux aménagements, de vos nouvelles offres ou encore de vos nouveaux menus mettront votre clientèle en confiance. Cela jouera en votre faveur pour la réouverture de votre restaurant.

Les protocoles de service : ce qu’il faut privilégier pour une réouverture à succès

Rouvrir son restaurant ne se limite pas uniquement à la réorganisation de son personnel, au réaménagement de l’espace physique et à l’affichage des mesures sanitaires. Cela inclut également un réajustement des offres suivant les attentes de ses consommateurs. 

Les bons restaurants tiendront compte de l’engouement des consommateurs pour les aliments propres et frais. Ils feront aussi preuve d’inventivité pour préserver leur clientèle. Pour répondre à toutes exigences, seront les bienvenus les formules à mini prix, la restauration rapide et les menus à emporter. Pour ce qui est du cas de la vente à emporter, cette option convient aux clients encore sceptiques à l’idée de manger sur place. Cela s’avère aussi parfait pour pallier les réaménagements et la réduction d’espace des restaurants.

En salle, le restaurateur aura à penser « usage unique ». Il limitera au maximum l’usage d’objets communs. On préfèrera les menus sous forme de papier jetable, sur des tableaux à craie ou encore en ligne sur les appareils mobiles des clients. Sinon, on pensera à désinfecter les menus ordinaires.

Pour le paiement, le mieux serait d’installer des équipements communs comme des guichets automatiques pour cartes de crédit ou des caisses enregistreuses.

EN